LA RECHERHCE DOCUMENTAIRE SELON MME RABAUE

Aller en bas

LA RECHERHCE DOCUMENTAIRE SELON MME RABAUE

Message  Admin le Lun 22 Oct - 14:11

Recherche documentaire :

importance désormais d’une bibliographie
car on doit noter / notifier un état de la recherche

et amener sa propre contribution, même modeste
notre biblio pourra servir comme nous nous servons de biblio :

confronter ce que font les autres : ex : une grande maj des textes sur homère répondent à la même question : que l’illiade et l’odyssée ont été écrit par un auteur unique (cohérence des textes) / des auteurs différents (incohérence du texte)
sur le fantastique : dans les années 80, ceux dans la mouvance de Todorov (Hésitation) / ceux liés plus à l’imaginaire, la thématique.

prendre position dans ce débat, essayer d’en sortir.




trouver le bon angle d’approche de recherche
du côté de la mythocritique : ex. représentation d’une ville dans des œuvres diff.


littérature primaire / littérature critique.

exigence d’exhaustivité, pas non plus absolue.


Comment constitue-t-on un corpus de textes littéraires :
1. essayer de trouver tout ce qui a été écrit sur la question : recherche systématique
(une bibliothèque est limitée, en croiser plusieurs)
méthode par rayonnement : dès qu’on consulte un ouvrage ou un article : fouiller ses références bibliographiques : en allant voir ces références on remontera de rayon en rayon.
En faire son miel : jusqu’à épuisement.


2. une recherche systématique sur les bases de données : livres et articles parus dans les revues OR ces articles ne sont pas référencés dans un catalogue.

La bibliothèque Nationale recueille tout ce qui paraît en France : le dépôt légal : un examen de ce fichier permet d’avoir accès à l’ensemble des bouquins publiés à ce sujet.
// bibliothèques nationales d’autres pays.
(Library of Congress ?très numérisé)

à côté des catalogues de bibliothèques : système universitaire de documentation.
le S.U.D.O.C : références des thèses.
A moins d’être publiés elles sont rarement publiés.

Il existe également un catalogue des sujets de thèse déposé : le fichier des thèses en préparation : pour notre propre recherche attention à ne pas rejoindre un sujet trop encombré.
Ce fichier était tenu à Nanterres, il y a un site à présent.

FRANCIS : un cédérom :base de donnée avec des références d’articles, résumés.

PNLA : bibliographie du PNLA : très complet sur les langues modernes.



?des bases de données plus spécialisés : sur l’Antiquité : l’année Philologique.

pareil sur Shakespeare.

Certaines revues, périodiquement publient des tables de revue
(liste de tout ce qui a été publié)

index de la Revue Poétique (fondée par Genette).

Il est pas mal de jeter un coup d’œil sur les tables des matières sur les revues qui intéressent notre sujet.

Multicultural writers from Antiquity to 1945


une fois qu’on est passé par ces étapes, on considère que votre recherche est extensive.


3. Une base de données s’exploite par mot-clé : auteur, thématique ( à vous de feinter la machine : sur la nouvelle, utiliser aussi bref, briéveté, texte narratif bref, chute).
à vous de combiner les mots-clé (voui voui voui).
(cette notion de combinaison de mot-clés est quand même une des première chose dont se dote l’internet-generation).


Il suffit de demander une lettre à un prof pour avoir accès à la bibliothèque des Chercheurs.


le cédérom MYRIADE : on tape le nom d’une revue, il indique où cette revue est conservée, dans quelle bibliothèque, sur tout le territoire français.

?prêt inter-bibliothèque : demander à sa bibliothèque un prêt ou des photocopies sur un livre localisé ailleurs.


4. Que fait-on avec cette référence ?
noter en commençant à classer.

titre, le nom de l’auteur, l’année de publication, le n° ISBN
ces renseignements constituent la biblio

article :
Titre, nom d’auteur, nom de revue, année, n°, lieu, pages ( !!).

Référence dans un ouvrage collectif.
Nom de l’auteur, nom de la revue, l’éditeur scientifique (celui qui a réuni ces textes : sous la direction de )

noter aussi Où on l’a trouvé.



5. Qu’en est-il des sources PRIMAIRES.

quelque chose de plus amusant, plus difficile : trouver un thème dans la littérature.

-faire appel à son entourage : chacun a une bibliothèque personnelle très particulière : en enquêtant parmi son entourage on découvre des choses !

-en envoyant une liste à un forum de LGC : je demande à mes collègues de m’envoyer des références littéraires.
M.E.T.I.S.

-dictionnaire des mythes littéraires, des motifs.

Les trésors de la langue française, le littré : citations d’œuvres littéraires.

Une base de donnée : FRANTEXTE : répertorie l’ensemble des œuvres publiées en français.
attention aux occurrences non pertinente.


ENSEMBLE DE LA LITTERATURE FRANçAISE NUMERISEE ?



6. Comment faire pour les autres arts : des images de la mer ? au cinéma ?
il y a un catalogue d’image à la BNF,
ne pas négliger GOOGLE IMAGE.
et la réunion des musées nationaux permet aussi une recherche par thème.

Pour le cinéma, plusieurs lieux de départs : département audio-visuel de la BNF
assez important fond cinématographique.
(Paris VIII)
à la bibliothèque de la Cinémathèque Française : la BiFi.


Pour la MUSIQUE (// Mme Hamard) ? dans le catalogue de la BNF il y a des références musicales : ex ORPHÉE :?opéras, morceaux etc…
(on peut cocher et décocher les différents genres artistiques).

la présentation : quelque chose de conventionnel,
faire toujours la même chose pour la présentation : il y a deux système : un syst.
anglo saxon : Nom, prénom, (année), titre, le lieu de publication, l’éditeur

Système européen : Le nom, le litre, le lieu, l’année

op cit (opus citatum)
Dupont, op cit, 13

en note on met ces références, on retrouve tout dans la bibliographie.

L’essentiel c’est d’être cohérent.

L’ART DE LA THÈSE

Hélène Verrel : la présentation d’un manuscrit dactylographié

Eventuellement, demander à celui qui va vous lire en priorité s’il a une préférence.

La bibliographie suppose un travail de classement.
?divisions du champ d’étude.

classer selon les différentes approches

1. sources primaires / sources secondaires (corpus et études sur le corpus)
2. dans les sources primaires : celles étudiées, et celles cités/consultés.
3. dans les secondaires : ouvrage de référence, ouvrage critique (sur un/deux auteurs), ouvrages généraux (études transversales).

l’essentiel c’est que cela fasse sens.


QUE faut-il citer : ceux qu’on a utilisé dans le corps de son étude, où tout ce qu’on a trouvé, lu sans le citer.
Officiellement il s’agit là d’une distinction entre la bibliographie et les références bibliographiques (références explicites).

(s’arranger pour citer tout ce qui est intéressant).


7. Qu’est ce qu’on FAIT d’une bibliographie.

il s’agit d’apprendre à lire rapidement : intro, conclusion, table des matières.
choisir en fonction de votre propre intérêt quelle page on lit en priorié.
on peut lire en diagonale, pour chercher.

Lire précisément : prendre des notes mais aussi RÉFLÉCHIR SUR SON SUJET.
(prises de notes // idées de recherche).

à la fin d’une lecture critique : la résumer en trois lignes, noter en quoi elle présente un intérêt pour vous. Bibliographie commentée.


Citer une source internet

si c’est une revue qui paraît sur papier,
on met se référence + l’adresse (consultable sur)
(des adresses ne sont pas très jolie / attention aux liens morts).


LHT ?revue du site Fabula : il donnent l’article pour citer le lien.

ex : un site consacré à un auteur.
dans le doute d’une adresse toute bizarre, donnez l’adresse du site général.


Internet c’est formidable : ouverture du champ des possibles

on y trouve tout et n’importe quoi.
savoir distinguer entre quelque chose est qui est intéressant et quelque chose de bcp plus contestable : sur Wikipedia, n’importe qui peut faire des articles.
quand on connaît un sujet ça va,
mais en cas de sujet inconnu ne pas tout prendre pour argent comptant.
(?source d’autorité).


FABULA : livres en attente de rédacteur : il faut faire un compte rendu de lecture.
le présenter, discuter certains point.

Fabula : une association, double mission : diffusion de ce qui se passe
et de diffusion de ce qui se fait : les textes qui sont écrits par des chercheurs.
(colloques en ligne)
revue LHT
revue des compte-rendus
annonce de publication

atelier de théorie littéraire : un wiki qui travaille par intertextualité
chaque page sur un auteur renvoie à un certain nombre de notions : vous permet de rayonner
on va de page en page mais cela peut être inspirant.



Les signets de la BNF : examen des principaux site dans un domaine donné.

dictionnaire international des termes littéraires.

Dictionnaire de langues françaises.

Suivre les annonces de parutions et les appel de contribution : des scientifiques décident d’organiser un colloque sur une question : Call for Papers.

Une liste de DIFFUSION


Question : qui a fait le site ? Un expert, un amateur ?
C’est plus où moins visible mais quand cela émane d’un centre de recherche c’est souvent notifié.

On peut tout à fait vérifier les informations, les croiser.

Ne pas citer une mauvaise source d’autorité.

Un bon site : richesse des informations, multiplie les points de vue auquel il est consacré.

Mise à jour des informations : elles peuvent être datées, où plus fraîches !
avatar
Admin
Admin

Messages : 71
Date d'inscription : 04/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://mlgc.frenchboard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RECHERHCE DOCUMENTAIRE SELON MME RABAUE

Message  Astrid le Lun 22 Oct - 23:35

Franchement merci pour le cours c super sympa! Je n'habite pas sur Paris et ce n'était pas évident de venir jeudi mais alors pas du tout!!! Mad
avatar
Astrid

Messages : 16
Date d'inscription : 16/10/2007
Age : 32
Localisation : Gonesse (95)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

recherche documentaire

Message  eloise le Jeu 24 Jan - 19:34

Est ce que quelqu'un peut m'éclairer sur la recherche documentaire?Je suis en double cursus et j'ai complètement oublié de rendre ce devoir.Puis je encore l'envoyer?Si oui, à qui?Merci pour vos réponses...

eloise

Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pour Eloise

Message  Astrid le Ven 25 Jan - 18:41

Eloïse en fait, il faut que tu choisisses un des prof parmi les séminaires auquels tu participes; et ce sera à celui-ci que tu rendras ta recherche documentaire.
Par contre je crois qu'il faudrait que tu contactes la secrétaire de LGC si elle ne connaît pas le nom du prof avec tu feras la recherche documentaire.
avatar
Astrid

Messages : 16
Date d'inscription : 16/10/2007
Age : 32
Localisation : Gonesse (95)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RECHERHCE DOCUMENTAIRE SELON MME RABAUE

Message  eloise le Ven 1 Fév - 13:25

Merci pour ta réponse.Sais tu si je peux encore rendre ce travail dans la semaine?Ce n'est pas à rendre pour le second trimestre, n'est ce pas?Désolée, je suis vraiment dépassée avec cette recherche documentaire

eloise

Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA RECHERHCE DOCUMENTAIRE SELON MME RABAUE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum