cours 13/10/07

Aller en bas

cours 13/10/07

Message  chloé le Jeu 15 Nov - 19:02

Littérature et psychanalyse
COURS DU 16/10/07

Sujet : recherche documentaire, scène de lecture / écriture 2
Œuvres étudiées : La marge, A. PIEYRE DE MANDIARGUES

Intro :
Notion de scène : Freud décrit la scène primitive : accouplement des parents soit vu soit fantasmée par les enfants.
Scène de la psychanalyse // scène de l’écriture / lecture
Particularité de la scène de l’écriture : hantée par la figure de l’Autre, symbolisé chez les romantiques par la muse.
Le passage à l’écriture suppose pour l’enfant l’acceptation de la Loi, c’est-à-dire l’acceptation de la différence des sexes, condition de l’être mortel, castration, besoin de renoncer à l’omniscience à la Toute Puissance.
Rapport entre écriture et fantasme d’identité : la carte d’identité est signée par notre mains, traditionnellement par le nom du père.
Genette : « vertige captivant et mortel de l’écriture. »
Dans la scène de lecture, nous sommes confrontés à la matérialité du texte qui, par son puissant effet d’imaginaire nous permet de retrouver nos fantasmes d’omniscience et de toute puissance, mais dès que nous considérons le texte dans sa matérialité, l’écriture nous ramène à notre condition d’homme limité.

La marge

Analyse : Le narrateur se trouve à Barcelone car il a accepté de remplacer son cousin dans son travail de représentant de liqueurs. Au début du livre, il se dirige vers le bureau de poste avec l’espoir qu’il y trouvera une lettre de sa femme. Mais à la place, il trouve une lettre de sa nourrice qui lui annonce le suicide de sa femme après la mort accidentelle de leur fils. Il ne fait que deviner le contenu de la lettre et la referme avant d’avoir tout lu. Il vit ensuite quelques jours en errant dans Barcelone et en fréquentant une prostituée. A la fin du roman, il lit la lettre en son entier et va se suicider à son tour.

Besoin que la lettre reste cachetée jusqu’à la fin pour qu’il y ait roman car elle contient sa destiné, celle de se suicider.
Contient la réécriture de beaucoup de textes, par exemple :
La vie est un songe, Calderon
Ulysse, Joyce
Le bleu du ciel
Lettre de Féline : lettre F = Franco, Fuhroncle, Femmes, Filles, Faim
Le lien entre toutes les femmes est la mort → F = mort
« vieille Féline » = VF = Vie / mort
« verte vie » ; virile
F se trouve à la fin du moment, qui se finit par la mort du narrateur, V doit être au début → « 5 heures » V = 5 en chiffre romain

On parle de « paternité » d’une œuvre.
Pour l’homme, la scène de l’écriture est mortelle.
Pour la femme, c’est une fête car c’est la rencontre avec le père.
avatar
chloé

Messages : 30
Date d'inscription : 07/10/2007
Age : 31
Localisation : asnières

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum